Production du savon local

L’apprentissage d’un nouveau métier, le soutien aux habitudes d’hygiène, ainsi qu’un soutien économique ont été à l’origine de la naissance d’un nouveau projet de production de savon à Bozoum. L’initiatrice est l’infirmière Anne-Marie, directrice de l’Hôpital de jour de l’Orphelinat, qui a invité le personnel du centre pour les orphelins « Arc en ciel », qui participe à des activités créatives, et une étudiante du Centre d’éducation des femmes de Kana.

Les palmiers et les cacahuètes sont un cadeau de la nature pour les Centrafricains. Dans la langue centrafricaine, sango, le mot « mbourou » a deux sens : palmier et vie. Les palmiers à l’état sauvage ne nécessitent pas de soins particuliers et peuvent être utilisés entiers (pour la production d’huile, de beurre, de savon, mais aussi comme combustible). La transformation des fruits du palmier à huile est le domaine des femmes en République centrafricaine, qui peuvent renforcer le budget familial en produisant du savon.

Les savons sont produits au centre des orphelins Arc en ciel et les enfants les plus âgés sont impliqués dans la production. Certains des savons produits sont donnés à des orphelins, d’autres sont destinés à la vente. Le prix d’un savon est entre 100 et 125 CFA (ce qui correspond à 4 – 5 CZK).

Vous pouvez symboliquement soutenir le projet de production de savon en achetant du savon artisanal auprès d’un fabricant tchèque certifié dans la boutique en ligne « Main dans la main« .

Le projet est soutenu en 2022 par des fonds de SIRIRI à l’hauteur de 1000 Euros.